Burda août 2012

Sincèrement, je ne sais pas pourquoi j’ai acheté le numéro d’août de Burda !

Rien ne me plaît ici, à commencer par la couverture : on en voit partout, c’est la révélation mode de la rentrée ; mais je déteste les péplums. Et cette façon de porter des jupes plus longues derrière que devant, quelle idée ! Je ne trouve vraiment pas ça seyant.

Alors oui, j’aurai dû reposer le magazine dans son rayon.
J’ai peut-être eu peur de le regretter par la suite, comme pour le numéro de mai 2012 que j’ai délaissé ; et qui forme aujourd’hui le seul trou dans ma collection Burda ?

Je n’aime pas non plus la mode des années 40, ses manteaux informes, ses manches ballon exagérées, ses longueurs de jupes juste sous le genou.

Ils ont bien essayé de nous refiler les mêmes coupes dans des couleurs plus modernes, mais on ne se laisse pas avoir.

Que nous reste-t-il ?

Le top 122 a un joli col châle dans le dos.
Mais avec un patron si simple (deux rectangles et un col), épingler l’idée dans Pinterest aurait suffit.



Le modèle vintage revisité de 1962, le bikini 141, a des baleines et peut servir de base pour un premier ensemble de lingerie maison.

Quelle déception, tout de même !

5 comments

  1. Anne le

    Bonjour,

    Venant de lire votre article sur le burda du mois d’août 2012, je me permets de vous demander si vous souhaitez éventuellement vendre celui-ci dans le cas où il est encore en votre possession.

    D’avance merci pour votre réponse

    Bonne soirée

  2. dewost le

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article et serai intéressée par ce magazine, si toutefois vous souhaitez le vendre.

    D’avance merci,

  3. nadege le

    bonjour,
    pourriez vous me revendre le burda aout 2012, car j’adore le peplum.
    Merci

  4. virginie le

    Bonjour,

    Moi il y a un patron qui m’interesse dans ce numero, c’est la robe 133. Vous ne vendriez pas votre magazine aout 2012 par hazard?

  5. Rétrolien : Le cours de couture #33 | Hachis Parementure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *