Le chemisier à col froncé

Il y a longtemps, bien longtemps, il fut question d’un chemisier. La question a été débattue pendant plusieurs cours, avant de se faire oublier… Le voilà enfin terminé !

Le chemisier à col froncé Devant

Il s’agit donc d’un patron maison, basé sur le corsage de base, entièrement modifié.
Le chemisier proposé au cours étant très classique, j’ai apporté « quelques » changements : le col, les manches, les poignets, le buste, l’encolure, le bas ont été révisés.

– Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien ! dansez maintenant.

En glanant quelques conseils auprès de la prof, je me suis sentie cigale face à la fourmi, puisqu’elle m’a gentiment suggéré de me débrouiller… non sans m’avoir fourni tout un tas de documents et conseils théoriques au préalable.

 
Nous voici dès lors partis dans la construction d’une manche raglan, tout en veillant à éviter l’effet « nageuse est-allemande » risqué. Ici, elles soulignent l’arrondi de l’épaule, grâce à la découpe au sommet de la manche.

Le chemisier à col froncé Profil

L’encolure est froncée sous le col Mao, les coutures des manches raglan se perdent dans les fronces.
Il n’y a pas de pinces poitrine, remplacées par ces mêmes fronces. Il n’y a pas non plus de pinces à la taille, mais les côtés ont été quand même fortement affinés ; l’ensemble ne blouse pas à la taille.

Le chemisier à col froncé Dos

Dans le pantalon se cache un bas liquette – arrondi sur les bords, légèrement plus long dans le dos que sur le devant. Ainsi, le chemisier rentré dans le pantalon ne crée pas de bosse à cause du surplus de tissu.

Le chemisier à col froncé DevantLe chemisier à col froncé Dos

Les boutons gris clair sont depuis des années dans ma boîte à boutons : je me suis enfin décidée à les utiliser. Leur côté bijou se marie bien avec les reflets soyeux du tissu.
Le tissu est d’ailleurs ultra-doux, foi d’animal ! et légèrement transparent – mais puisqu’il est noir, je porte le chemisier au bureau sans tergiverser.

Le chemisier à col froncé Fente indéchirable

Le bas des manches est orné de fentes indéchirables, détail assez féminin qui laisse entrevoir le bras au gré des mouvements.
Le poignet est aussi fin que le col, c’est presque un bracelet.

Soyons francs : je ne porte jamais de chemisiers.
A priori, celui-ci ne dérogera pas à la règle.
Pourtant, la coupe féminine, les jolis boutons, les fronces sous le col en font presque, disons… une blouse chic boutonnée sur le devant. Ça me plaît !

 
Patron maison
Batiste de coton et soie noire, Sacrés coupons
Boutons gris irisés de ma boîte à boutons

6 comments

  1. je suis fan des poignets et de la forme des manches. Seul bémol perso les fronces à l’encolure dos. Sinon c’est une très chouette cousette !

  2. Tu peux être très fière de toi, il est top ce chemisier.
    A très bientôt,

  3. Aaaaargh! Je défaille! Prière envoyer patron TOUDESSUITE!!!

  4. J’adore tout simplement.
    J’aime le detail chic sur la manche.
    J’aimerais tellement pourvoir faire ça
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *