Un an de cours de couture

Depuis un an, je publie chaque semaine un résumé des cours de couture que j’ai la chance de suivre, grâce à la Mairie de Paris. Le programme est riche et les astuces nombreuses ; c’est un véritable atout pour progresser en couture, avec un budget réduit.
Aujourd’hui, l’année est terminée : c’est l’occasion de dresser un bilan de ces cours passionnants.

 

En bref : les réalisations

Dès les premiers cours, le patron de base de la jupe droite sur mesure est dessiné. Les explications théoriques succèdent les unes aux autres ; il faut poser les bases du modélisme.
Cinq modèles de jupe, copiés des grandes marques, sont proposés par la prof. C’est la jupe Géranium que j’ai choisie, réalisée en flanelle de laine rouge Noël. Légèrement en avance, j’ai également commencé une petite jupe noire en crêpe de soie – mais le projet est en pause.

Le deuxième chapitre est entamé après Noël : il s’agit de dessiner un corsage de base, destiné au modélisme de tous les vêtements « du haut » (chemisier, robe, veste, manteau etc.) Je choisis de le dessiner from scratch, à partir de mes mensurations, plutôt que d’essayer un patron tout fait.

Le seul modèle de chemisier proposé étant un peu vieillot, je préfère dessiner mon propre patron à partir d’idées glanées sur Internet. Quelques heures de découpage plus tard, le patron du chemisier à col froncé est prêt. Divers projets ont retardé son exécution ; ce n’est que très récemment que j’ai pu le finaliser.

Schéma Robe Junon
Puis on s’occupe du cas de la robe : jamais plus qu’un corsage rallongé. Le patron de base étant déjà réalisé, la prof nous propose de dessiner la robe qu’on souhaite coudre ; elle nous explique ensuite comment concrétiser le patron. Une seule robe, ce serait trop facile ; je décide d’en faire trois ! C’est que deux mariages importants sont prévus cet été.
Le premier modèle est une robe pour la future mariée, qu’elle portera à son mariage civil. Nous choisissons ensemble la forme qu’elle aura, et je dessine le patron dans la foulée. Aujourd’hui, la robe civile est terminée et attend sagement la cérémonie sur son cintre – la mariée m’a promis une séance photo !
Le deuxième modèle est une robe pour moi, pour le premier mariage. C’est la robe Junon, inspirée des travaux de Dice Kayek. Le patron est très original et me plaît beaucoup. La robe est aujourd’hui terminée et portée (le mariage était somptueux !) mais je n’ai pas eu le temps de faire des photos… Bientôt !
Le troisième modèle est une robe pour moi aussi, mais pour le deuxième mariage. Je tergiverse, tente des patrons qui ne me satisfont pas et décide finalement d’abandonner provisoirement la robe César.

A la toute fin de l’année, on réclame le pantalon. Le temps presse, la prof nous donne rapidement les directives pour dessiner les deux patrons de base : un pantalon de base ajusté et un pantalon de base à pinces. J’ai à peine le temps de réaliser la toile du premier avant le dernier cours : cela laisse du travail pour les vacances.

 

La prof enseigne au lycée Marie Laurencin à Paris. Elle est spécialisée en lingerie, et tenait autrefois une boutique de couture.
Son dynamisme et sa bonne humeur contribuent largement à l’ambiance agréable qui règne au cours : elle booste ceux qui veulent avancer sans bousculer ceux qui souhaitent prendre leur temps. Elle s’assure néanmoins que tout le monde progresse, et veille à la qualité des réalisations. A l’écoute, elle conseille ses élèves sans imposer son style. Une vraie perle !

 

Un carnet d’astuces bien rempli

Entre explications théoriques et petits trucs pratiques, la prof nous a livré mille astuces au cours de l’année. Les domaines abordés concernent l’assemblage bien sûr, mais aussi la coupe, le modélisme, la retouche, le stylisme, le choix des tissus… Un vrai trésor, que j’ai essayé de consigner dans mon carnet, et de restituer fidèlement dans les billets hebdomadaires.

Pour approfondir, les livres de cours d’ESMOD sont chaudement recommandés. Complets et bien expliqués, c’est la méthode que suit la prof. Les livres de modélisme de mode de Teresa Gilewska sont également mentionnés, mais la prof assure ne pas les connaître assez pour les juger.

 

Vers une deuxième année ?

Pour les plus chanceux, une deuxième année est possible. Seulement cinq places sont proposées, la sélection sera rude. Les choses sérieuses sont abordées en deuxième année : on reprend les mêmes bases (pantalon, corsage) pour réaliser une veste, un manteau et le pantalon qu’on n’a pas eu le temps de terminer en première année. Puisque la prof est spécialisée en lingerie, j’espère également pouvoir réaliser un soutien-gorge : un sacré programme !

 

Sur un plan plus personnel, ces cours sont aussi l’occasion de se réserver du temps pour soi, pour une activité personnelle et partagée avec d’autres couturiers amateurs.
C’est « l’activité du mercredi », figée dans le marbre et non négociable – qui a abouti à l’autre habitude, plus gourmande, des dîners du Chef !

 
Parisiens, parisiennes ; je ne peux que vous conseiller de vous inscrire aux cours de la Mairie de Paris, et particulièrement à ce cours de coupe-couture ! Je souhaite vivement continuer l’an prochain, avant de basculer éventuellement sur d’autres programmes – couture flou, tailleur, gradation… Le choix est vaste.

Encore mille mercis pour votre assiduité, et à l’année prochaine, j’espère !

7 comments

  1. Ton cours a l’air vraiment trop bien! J’ai fait stylisme cette année avec la Mairie de Paris, mais j’ai été assez déçue donc je ne vais pas continuer ce cours l’année prochaine.
    Je pensais plutôt m’inscrire au cours de coupe à plat gradation, car j’avais peur de m’ennuyer en cours de couture, mais vu ce que tu as fait cette année, je vais quand même y réfléchir! Tu as fait le cours du mercredi soir dans quel arrondissement? Car j’ai l’impression que d’un prof à l’autre le cours change complétement…
    Bonnes vacances!

  2. Fée du logis le

    Comment ça bonnes vacances ? Est-ce à dire que nous n’aurons plus de billet avant la rentrée ?
    Cornebidouille, comment allons-nous survivre ?

    Et les devoirs de vacances, alors, c’est pour les chiens, sacrebleu !

  3. J’ai aimé te suivre tout au long de cette année, merci pour les conseils partagés et j’ai hâte de voir les robe de mariage :-)
    Belles vacances à toi

  4. Merci à toi pour les super articles que tu as composé pour nous.
    Nous serons au rendez vous l’an prochain!
    A très bientôt,

  5. Je suis encore et toujours morte de jalousie.

  6. ce doit être dur de se dire que c’est peut-être la fin ! j’espère de tout cœur que tu feras partie des 5 chanceux à continuer à la rentrée !

  7. Marie le

    Merci beaucoup pour toutes ces infos, ça fait quelques années que j’hésite à tenter ma chance aux cours de la mairie de Paris, et je crois que je vais sauter le pas.

    Est-ce que tu peux nous dire où tu prenais tes cours ? ta prof a l’air vraiment géniale !

    Merci !