Le cours de couture #34

Au trente-quatrième cours de couture, j’ai retouché le patron du pantalon asymétrique.

La déception suite à l’essayage catastrophique digérée, il a fallu agir.
Plutôt que de chercher l’erreur du côté de la base – d’autant que personne n’a d’explication logique, on gagne du temps en reprenant directement la toile : -1,5 cm sur tous les bords extérieurs, -0,5 cm sur tous les bords intérieurs. Quant à la ceinture asymétrique, elle est trop arrondie dans le dos, on la redessine plus droite ; et on revoit le système de fermeture sur le devant.
Pourvu que ça aille, cette fois-ci !

Le saviez-vous ?

Sur certains jeans, et en particulier chez Levi’s, le fond de poche et le dessous de poche forment une seule pièce de tissu, pour les poches de devant. Il n’y a pas de couture latérale de la poche, donc pas de surépaisseur disgracieuse sur la cuisse. Pratique, pour les jeans stretch !
De même, les valeurs de couture au fond de la poche sont rentrées à l’intérieur de la poche. Il paraît qu’ainsi, la poche ne se déchire plus.

En première année, le troisième modèle est la jupe Marpessa 1 de Pinko.
Courte et très évasée, elle est finalement très simple : une ceinture en forme, deux pinces dans le dos, un pli creux sur le devant et une fermeture à glissière invisible dans le dos.

Marpessa 1 Pinko BordeauxMarpessa 1 Pinko Noir et blancMarpessa 1 Pinko Carreaux

L’histoire ne dit pas s’il y a des poches prises dans la couture, mais moi, ce modèle me plaît beaucoup ; un peu plus courte et avec des poches s’il-vous plaît !

Briscola, Pinko DevantBriscola Pinko Dos
 
Du coup, j’ai découvert la marque Pinko et remarqué en particulier le modèle Briscola, une jupe-culotte façon smoking, que je copierais bien en jupe-tout-court pour garder le devant original…

Un commentaire

  1. Intéressante l’histoire des poches. Mais surtout hâte de découvrir, un jour, ce fameux pantalon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *