Le gros col à chevrons

Le gros col à chevrons En-tête

Les longs week-ends de mai sont souvent le motif de longs voyages en train. Inutile de chercher très loin, en matière d’occupation statique peu encombrante qui change de la lecture, c’est le tricot qui remporte la palme !

Il faut un projet simple, assez rapide et unicolore – pour éviter les pelotes qui s’emmêlent. Prévu dans les tenues d’automne, le gros col à chevrons semblait tout indiqué ; ce ne sont pas la bise, la pluie et la grêle qui persistent malgré l’arrivée de l’été qui m’en ont dissuadée.

Le gros col à chevrons Endroit

Pas de grosse surprise, c’est un snood noir.

Le point est joli et le coup de main est vite pris. Il aurait fallu plus de vigilance, pour conserver une tension égale tout au long du tricot : ici, le point de plus en plus lâche, la vue en coupe est trapézoïdale plutôt que rectangulaire – mais ce défaut est invisible une fois le col entortillé autour du cou.

Comme pour les bonnets de Noël, la laine est douce et élastique, l’idéal pour ce point de chevron qui nécessite de la souplesse – une souplesse maîtrisée, s’il-vous-plaît !
La laine est plus fine que celle préconisée par le modèle, les aiguilles le sont donc également : 10 mm de diamètre, ce sont tout de même de grosses aiguilles ! Bien trop épais à mon goût, je préfère jouer dans l’infiniment petit.

Le gros col à chevrons Envers

Vu de l’envers, le col est décevant. Les irrégularités sont trop marquées, entre changements de laine, variations de tension et fils à rentrer. Les chevrons, c’est un joli point, mais il demande décidément une certaine dextérité !
Le col mesure 25 cm de large – comme le col de Dame Tartine, au lieu des 35 cm précisés par le patron. C’est bien assez.

Malgré ses défauts, ce col mousseux est très agréable à porter, chaud et extrêmement doux.
Pourvu que les beaux jours arrivent et qu’il réintègre vite le placard – au moins, il est prêt pour la rentrée !

Le gros col à chevrons

Look d'automne Dimanche
 
L’aviez-vous oublié ? C’est le look du dimanche des tenues d’automne – le dernier élément de cette série, les autres seront réalisés à l’automne prochain !

Patron Big herringbone cowl Purl bee
Laine Big Merino Garnstudio Noir

2 comments

  1. Oh la laaa! mais tu as de la suite dans les idées! J’avais complètement oublié les looks d’automne! Bon, je m’incline, ce col est parfait, et la tenue entière très chouette.

  2. sympa ce col qui m’a fait découvrir tes tenues d’automne et cette jolie robe du dimanche qui me fait de l’œil!
    Pour les fils à rentrer, avec du 100% laine, tu pouvais utiliser cette technique que j’adore : le spit splicing : tu sépares les brins des 2 bouts de laine à assembler, tu craches (spit!) dans ta paume (ou tu l’humidifies avec de l’eau du robinet, c’est plus hygiénique!) et ensuite, tu poses les 2 brins l’un sur l’autre et tu frottes entre tes mains. C’est pas clair dit comme ça, mais il y a plein de vidéo ou tuto en photos (http://www.knitty.com/ISSUEss10/FEATss10TT.php) et c’est LA méthode de flemmarde par excellence! Cela feutre les brins ensemble, du coup, plus de fils à rentrer et une jonction presque invisible! Mais ça ne marche pas avec toutes les laines…
    Voila, c’était ma minute « conseils tricots » moi qui ne tricote qu’un à 2 ouvrages par an ;), j’espère que ça te sera utile la prochaine fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *