La robe façon tailleur

Coupée depuis janvier, cette robe n’attendait qu’un regain de motivation pour être assemblée. Le sale temps hivernal qui se prolonge et l’envie profonde d’en finir avec les en-cours qui traînent pour pouvoir ranger le coin couture ont été salutaires : après quatre longs mois de pause, la robe a été terminée en quelques soirées.

La robe façon tailleur En haut

Quand il l’a vue, mon mec a tout de suite pensé à cette fameuse scène du Père Noël est une Ordure où Thierry Lhermitte est allongé sur son canapé ; ainsi qu’à cette réplique bien connue…

Elle est gentille, si on veut, mais malgré tout, elle manque un peu de fantaisie, hein ?

46768376

Il m’a même proposé d’aller chercher dans un magasin un canapé assorti au tissu de la robe, pour les photos.

Il faut avouer que cette robe est jolie, si on veut, mais malgré tout, elle manque un peu de fantaisie !
Ce n’est pas précisément le genre de vêtement que j’ai l’habitude de porter.

La robe façon taille Devant

La palme revient au tissu, un coupon de lainage Prince de Galles commandé il y a fort longtemps chez L’ouvrage des Dames – en même temps que le tissu de la robe hors-saison.
Impossible de me souvenir à quel patron il était destiné, mais ni les carreaux ni le violet ne sont ma tasse de thé, je ne comprends vraiment pas ce que ce tissu faisait dans mon stock.

C’est la version en tartan de Louis Antoinette qui m’a laissé croire que ce tissu et ce patron s’associeraient à merveille… Quelle erreur !

La robe façon tailleur Côté

Le patron, lui, n’a rien à se reprocher.

L’effet de superposition est particulièrement réussi, une idée que j’apprécie beaucoup sur l’une de mes robes du commerce. En revanche, la jupe est très ajustée, ce qui donne le côté sévère que je n’ai pas anticipé, et que j’ai même exacerbé avec ce tissu grand-mère.
Cette jupe très ajustée mérite de choisir avec précaution la taille à couper ; mais comme ni les mesures du vêtement fini ni les valeurs d’aisance appliquées ne sont indiquées, on ne peut pas vraiment le prévoir – à moins de mesurer les pièces du patron, ce qui implique de passer du temps à prendre ces mesures au lieu de couper, c’est évidemment exclu !

La jupe est raccourcie d’une taille, mais elle comporte si peu de largeur superflue qu’elle remonte légèrement quand on marche, ça n’était vraiment pas une retouche nécessaire. Toutes les autres pièces sont suivies à la lettre, ce patron est vraiment bien pensé.

La robe façon tailleur Dos

Le pire, c’est que les instructions du patron sont tellement précises que les finitions sont parfaites !

Il y a juste un petit défaut dans l’alignement des carreaux entre le buste et la jupe devant, mais quand le vêtement est porté ça n’est pas marquant. Les autres coutures sont bien raccord. Le fait que la jupe soit en un seul morceau facilite d’ailleurs grandement le raccord des carreaux ! – mais ne permet aucune retouche en cas de jupe un peu serrée, pour gagner de l’espace sur les marges de couture…

Les ourlets de manches, de buste et de jupe sont cousus à la main pour être invisibles ; un piqué plat est ajouté à l’encolure pour éviter que la doublure ne ressorte ; et la jupe est doublée pour ne pas accrocher les collants.
En passant, Bee Made a rédigé un tutoriel très utile pour doubler facilement la jupe du modèle.

Ce sont les seules libertés prises par rapport aux instructions, qui sont encore une fois très complètes : il est très agréable de suivre un patron simplement, sans anicroches, et d’obtenir à la fin un résultat aussi net !

La robe façon tailleur Main

Du coup, je suis partagée entre le plaisir d’avoir terminé avec succès une robe bien coupée et joliment finie, et la déception d’obtenir finalement un vêtement qui sera très peu porté.

Voyons le verre à demi plein : cette version a permis de tester le patron, pour envisager de le détourner avec un tissu plus simple et une jupe moins ajustée !

La robe façon tailleur Trois-quart

Robe LA Parisienne Louis Antoinette
Lainage Prince de Galles à trame violette L’ouvrage des Dames
Fournitures La mercerie de Charonne

5 comments

  1. Alice le

    J adore! Ça doit être super pratique pour rester chic toute la journée!

  2. Et bien je te confirme que je trouve cela pas si mal du tout ! Après c’est vrai que ce n’est pas vraiment ton style… mais objectivement elle est chouette. Du coup je note précieusement ton rex sur le patron car il est dans ma to do list (à faire pour l’hiver prochain peut-être ?). Bravo pour l’avoir terminé en tout cas !

  3. J’aime beaucoup, mais je partage ton impression sur le fait qu’elle soit un peu sévère cette robe, moi aussi j’aime quand il y a un peu de fantaisie, m’enfin, ça en fait une robe habillée qui pourra servir dans certaines circonstances non ?

  4. Ah oui, ça c’est dingue! le tissu est bien, le patron est bien, mais les deux ensemble non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *